11 avr. 2016

La soeur de la tempête de Lucinda Riley


Auteur : Lucinda Riley
Edition : Charleston 


Quatrième de couverture

À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu'elles étaient bébés, Ally d'Aplièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève. 

Ally, la deuxième soeur au tempérament tempétueux, est navigatrice et musicienne. Lorsqu'une nouvelle tragédie la touche, la jeune femme décide de partir sur les traces de ses origines. Les indices que lui a laissés son père en guise d'héritage vont la mener au coeur de la Norvège et de ses fjords sublimes. Entourée par la beauté de son pays natal, Ally découvre l'histoire intense d'une lignée de virtuoses célébrés pour leur talent, un siècle plus tôt, une famille aux lourds secrets...

Quel est son lien avec la belle Anna Landvik, merveilleuse chanteuse qui fut une proche d'Edvard Grieg et interpréta son célèbre Peer Gynt ? Et, plus que tout, Ally arrivera-t-elle à laisser son passé pour construire son avenir ?


Mon avis

Vous vous souvenez de mon état quand j'ai terminé le tome 1 des Sept Sœurs ? Et bien avec ce tome deux, la saga que nous prépare Lucinda Riley entre directement dans mes saga favorites et l'auteur signe vraiment son entrée dans la liste de mes auteurs chouchous.

Elle a vraiment le don de m'arracher le coeur de la poitrine, de le briser en mille et un morceaux, avant de me le rendre pour recommencer quelques chapitres plus tard ! Un vrai ascenseur émotionnel dans chacun de ces livres.

Dans ce deuxième tome, nous allons suivre comme prévu Ally, la deuxième soeur d'Aplièse dans sa quête de ses origines mais pas seulement car Ally va devoir affronter tout un chamboulement dans sa vie en plus de la disparition de son père adoptif.

Je me suis tout autant attaché à Ally qu'à Maia. Leurs histoires respectives ont beau être totalement différentes, elles m'ont toutes les deux touchés, envoûtés et transportés.

Après le Brésil, on change totalement d'atmosphère en partant pour la Norvège. Je ne m'étais jamais vraiment intéressé à ce pays et j'ai adoré le découvrir avec Ally. L'auteur a vraiment le don de nous faire voyager avec elle.

On ressent pendant notre lecture, le travail de recherche qu'elle a accompli, surtout qu'avec ce tome, on se retrouve plonger dans l'univers de la musique classique avec de vrais références et des artistes qui ont vraiment existé. 

D'ailleurs j'ai été écouté les morceaux dont on parle dans le livre après ma lecture et Whoua ! De quoi me mettre les frissons et les larmes au yeux de nouveaux !

Encore une fois, l'alternance des chapitres entres aujourd'hui et le passé a fait de ma lecture, un vrai plaisir. J'ai autant aimé Ally, Anna ou Felix. A chaque fois que l'on quittait l'un pour retrouver l'autre, c'était en même temps un plaisir de retrouver l'un mais un supplice de laisser l'autre, souvent dans une grande tristesse.

Comme d'habitude, la fin est belle, pleine d'espoir, elle nous fait presque oublier tout les malheurs, tout ces moments pleins d'émotions qui peuvent nous arracher des larmes pendant notre lecture. 

En plus de l'histoire d'Ally, bien sur le mystère continue de planer autour de Pa Salt, j'avoue avoir moins vu de piste dans ce deuxième tome, ou alors elles étaient différentes mais le mystère reste entier de mon coté ! 

Et bien sur, arrive le moment du dernier chapitre où on retrouve la prochaine soeur,celle qui nous racontera bientôt son histoire, et comme la dernière fois, j'ai juste eu envie d'hurler que je voulais la suite maintenant ! Surtout que Star m'intrigue énormément depuis le début, elle est tellement en retrait que je veut savoir ce qu'il se cache en elle. 

En bref, je crois que je n'ai plus besoin de vous conter mon amour pour Lucinda Riley et pour ces romans. De tout coeur foncez ! Vous ne serez pas déçu ! 


L'avis des Lectrices Charleston 2016

Noéline ~ Delphine ~ Cassandre ~ Alison ~ Sandrine
Sophie ~ Carène ~ Mélusine ~ Dhjihane 




1 commentaire:

  1. Je le finis ce soir, je reviens lire ta chronique demain :)

    RépondreSupprimer